Home / Culture danoise / L’alphabet danois : les lettres et prononciations

 

Issu du scandinave et du norvégien, le danois est doté d’un statut officiel au Danemark et dans les îles Féroé. Il est reconnu officiellement au sein de l’Union Européenne. C’est une langue difficile à apprendre bien qu’elle ait fait des emprunts aux autres langues étrangères.

Alphabet Danois
L’alphabet danois

Les lettres de l’alphabet danois

L’alphabet danois est proche de l’alphabet latin. Il se compose de 29 lettres. À part les 26 lettres que l’on trouve dans les langues romanes, trois autres y sont intégrées à la fin, à savoir æ, ø et å. Les deux premières dérivent du suédois et de l’allemand. Le æ est issu de la graphie ae, le ø de la graphie oe et le å de la graphie aa. Les lettres c, q, w, x et z sont rarement employés dans cette langue. On les trouve surtout dans les mots empruntés.

La prononciation

Le danois se prononce à peu près de la même façon que les langues scandinaves. À la différence du français, certaines lettres doivent être lues autrement, notamment d qui nécessite beaucoup de pratiques, et h qui doit être aspiré. Il en est de même pour les autres : g correspond au son « ch », y à « u » et u à « ou ». Quant aux trois lettres supplémentaires, æ, ø et å se prononcent respectivement comme suit « ai », « eu » et « o ». Ce sont des voyelles ouvertes.

Quelques indications utiles

Le danois n’utilise pas de lettres accentuées qu’on voit en français, à l’exception de é. On n’y trouve pas non plus les voyelles nasales « an », « en » et « on ». Pour la prononciation, l’accent est important. En général, la première syllabe doit être bien appuyée. Le rallongement de certains mots composés rend la langue plus difficile à acquérir. C’est pourquoi elle nécessite des pratiques quotidiennes. Ceux qui ont déjà des notions en suédois et en norvégien peuvent cependant l’apprendre facilement.


 
 



 
Share this page
 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *